1983 février | 2015 | Makoumè !

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Makoumè !
Noirs, métis, pédés, séropos... On abuse, merde !
Non classé | 05.02.2015 - 02 h 06 | 0 COMMENTAIRES
«Ni-ni»: face au FN, l’UMP subit la tentation de von Papen

L’élection législative partielle qui se déroulera dans le Doubs ce 8 février opposera le Front national au Parti socialiste: l’Union pour un mouvement populaire vient d’appeler à «voter blanc ou s’abstenir». Ce faisant, le parti présidé par Nicolas Sárközy révèle une ambiguïté malsaine face à celui présidé par Marine Le Pen, qui incarne une tradition d’extrême droite hostile aux valeurs humanistes. Ainsi, la candidate du FN, Sophie Montel, a évoqué en 1996 «l’évidente inégalité des races», en plein conseil municipal de Besançon.

En 1932, le Parti national-socialiste des travailleurs allemands obtenait une majorité relative aux législatives: la figure dominante du centre droit catholique, Franz von Papen, lui apportait ensuite une majorité absolue en pensant le manipuler pour s’imposer alors face à la gauche. Sans comparer ce qui n’est pas comparable, la Fédération Total Respect (Tjenbé Rèd) qui lutte notamment contre le racisme observe que l’UMP refuse aujourd’hui, par électoralisme ou par conviction, de distinguer ses adversaires politiques des adversaires des valeurs républicaines.

Plus grave peut-être: en appelant à l’abstention (comme le mal nommé «Rassemblement pour la République» en 1988 lors du référendum sur les accords de Matignon visant au rétablissement de la concorde civile en Nlle-Calédonie), l’UMP sape elle-même ces valeurs.

 

 

 

 

 

 
EN SAVOIR PLUS

https://www.facebook.com/notes/federationtotalrespect/10152662185708693